samedi 29 décembre 2012

La déclaration T1


Titre : La déclaration T1 : L'histoire d'Anna
Titre VO : The Declaration
Auteure : Gemma Malley
Nombre de pages : 224
Note : 6/10

Angleterre, 2140.
Les adultes peuvent choisir de ne plus mourir s'ils renoncent à faire des enfants. Anna vit depuis presque toujours au Foyer de Grange Hall un pensionnat pour les Surplus, des enfants qui n'auraient pas dû naître, des enfants dont les parents ont défié la loi en les mettant au monde. Anna n'a plus de parents désormais. Confinée dans l'enceinte du pensionnat, elle travaille très dur, pour effacer leur faute.
Anna a tout oublié de son passé. Jusqu'au jour où arrive un jeune garçon qui semble la connaître. Mais qui est ce Peter ? Pourquoi ne la laisse-t-il pas tranquille ? Et pourquoi elle, Anna, se sent-elle soudain si troublée ?

Ce que j'en pense :

Pendant un long moment je me suis ennuyé avec ce livre.

Ce livre est vraiment très long à commencer.
Et c'est vrai que j'ai faillis abandonner à de nombreuses reprises, mais j'ai tenu bond.
Et dire que j'ai bien fait serais exagéré.
J'ai trouvé qu'il manquait un petit quelque chose pour rendre le livre accrocheur.

Dans la première partie du livre il se passe pas grande chose.
On voit surtout Anna dans ses tâches quotidiennes.
Et c'est vrai que la voir laver le linge 36000 fois c'est gonfle un peu.
Et j'ai pas du tout aimer ce passage.

Puis arrive Peter.
Lui, c'est "l'élément perturbateur" du livre.
Perso je l'est vraiment adoré.
Parce que Peter c'est type le genre de personnage que j'aime.
Par contre, pour Anna c'est une tout autre pair de manches.
Peter, c'est le garçon mystérieux qui appelle Anna Anna Corvey.
Peter c'est le garçon qui a la solution à tout.
Et Peter, c'est le garçon qui fait un tout avec un rien.

Et comme d'habitude avec les personnages principaux, je n'est pas aimé Anna.
En fait, je l'a comprenait pas.
Elle pense que les règles sont là pour être respecté, elle fait tout ce qu'on lui demande.
Elle est pas assez rebelle.
Elle fait un peu trop toutou.
Tout le contraire de Peter.
Et pourtant...
Les opposés finissent toujours par s'attirer.

C'est assez bizarre ce que je vais dire.
Mais dans ce livre, on juge les gens trop vite.
Mrs Pincent par exemple.
On la croit cruelle et sans coeur, c'est vrai qu'elle l'est quand même, mais au fond elle cache de profondes blessures.
Et c'est vrai que la fin l'a rend beaucoup plus humaine.
Et m'a vraiment fait de la peine et m'a même fait pleurer.

Et parlons-en justement de la fin.
Elle est vraiment triste.
Certain meurent, d'autres vont en prison.
Mais dans un sens assez heureuse.
Pour Peter, Ben et Anna.

Et quand Anna c'est mise à repenser à ses camarades de Grange Hall, ça m'a fait monter une vague de nostalgie.

Finalement, c'est un bon petit livre mais ça s'arrête là.
Même si je vais quand même lire les tomes suivants.
 






Aucun commentaire:

Publier un commentaire